Championnat de France Kumité 2019: un objectif rempli, mais ...



Mon objectif 2019 était de pouvoir y accéder au niveau France pour prendre la température: connaitre mes points forts, mes points faibles, jauger le niveau des autres compétitrices voir leur état d'esprit, etc.


Objectif rempli, mais ... un auto sabotage majestueux qui m'a coûté la 3ème place par manque de confiance en moi. Cependant:






J'ai vécu un week-end riche d'enseignements.


Ce week-end m'a permis de mettre le doigt sur différents points de progression au-delà de mon absence d'entrainement entre le championnat Régional et le France. Enseignements qui me font mettre en place dès cet été des mesures nécessaires pour la saison prochaine.


- Ma condition physique.

Lors de mon premier combat je me suis clairement aperçu qu'au-delà de la sclérose en plaques mon premier grand point faible est ma condition physique: manque de rapidité tant au niveau du corps que de la réflexion, lourdeur physique, peu de fluidité des mouvements et techniques imprécises (pas de correction visuelle pendant le combat).

Autant vous dire que sur ces points il y aura donc une correction visuel par le biais de lentilles et surtout une préparation physique avec une coach de haut niveau ... (rendez-vous en juillet pour en savoir plus )


- Mon état d'esprit.

A l'arrivée bon état d'esprit. L'envie de venir remplir mon objectif et pourquoi pas d'aller plus loin. Mais après 5 longues heures d'attente entre le contrôle/pesée et le démarrage des combats mon mental a pataugé.

D'où l'intérêt d'une préparation mentale pour l'avenir et d'avoir un coach avec soi pour permettre de rester concentrer.



Un sabotage inconscient par manque de confiance en moi.

Appelée pour le repêchage et une fois mes protections mises me voici sur le tatami face à mon adversaire pour un dernier combat pouvant me hisser sur la troisième place du podium.

Le combat démarre, on se jauge tranquillement et elle marque un premier point, mais le combat est stoppé par un juge de table: je n'ai pas de protège dents.

Dans la "bagarre" je pense l'avoir perdu étant sûre de l'avoir mis. Mais ne le retrouvant pas sur la zone de combat je finis par déclarer forfait n'ayant pas de protège dents de secours.

Au moment où je retourne à mon sac avec mon adversaire qui est navrée de mon abandon, je vois le protège dents à l'intérieur de celui-ci, mon adversaire me demande alors de réclamer la reprise du combat, car les juges devaient vérifier l'équipement avant le démarrage. Fatiguée, ayant trop chaud et blasée par la situation je refuse et lui laisse volontiers la troisième place.

Un auto-sabotage flagrant, car je ne croyais pas en moi pour cette troisième place ... Sur ce point on ne m'y reprendra pas.


Et la sep dans tout ça ?


Clairement je n'ai pas eu besoin d'elle pour me saborder. Même si la chaleur de la salle était pour moi étouffante et ralentissait mon organisme, ce n'est pas elle qui est en cause pour mon résultat de ce weekend, mais seulement moi.



Pour 2020 ?


Je vise toujours l'or et maintenant que j'ai pu observer mes points faibles voici quelques points qui vont être mis en place:

- préparation physique et alimentaire avec une coach de haut niveau. Elle même athlète de haut niveau dans sa discipline de prédilection.

- combattre avec lentilles pour gagner en précision de frappe

- avoir quelqu'un pour checker mon équipement avant le combat


Et le dernier point:

- m'entourer d'un coach spécifique combat, je suis d'ailleurs toujours en recherche. Pour me contacter rdv sur la page contact en cliquant ici !




17 vues

"Ce site est une histoire personnelle. Nous sommes uniques, il est donc de la responsabilité de chacun de se rapprocher du corps médical pour son propre cas. Je ne suis pas médecin."

 

Anne-Sophie Van Nuvel

  • Athlète et Sépienne
  • Instagram